La taqîya des Chiites duodécimains: Le Hezbollah comme exemple


Joe Hammoura

Les Chiites duodécimains différents des restes des sectes musulmanes concernant plusieurs aspects, une d’eux estladoctrine de la taqîya 1

« Le mot taqîya dérive de la racine arabe “waqa” qui signifie se protéger et prendre garde. Parmi les Chiites duodécimains la taqîya a acquis en outre le sens de “dissimulation” et “tromperie”,  c’est-à-dire : le fait de tenir caché sa propre croyance dans une situation de danger. »2 Et « elle fait partie de la catégorie juridique permis aux musulmans par la Shari’a et peut être considérée comme obligatoire ». 3

La taqîya a plusieurs utilisations principales. « Une d’eux consiste à masquer les convictions religieuses par crainte de persécutions. Il s’agit là de pratiques historiques de la taqîya au sein de la communauté Chiite, où leurs rivaux Sunnites étaient plus nombreux et constituaient une menace ». 4 

« La taqîya a ainsi permis fréquemment aux Chiites de masquer leur appartenance religieuse face aux Sunnites, non seulement en remisant leurs convictions religieuses à la clandestinité, mais en priant et en se comportant comme des Sunnites ». 5

3228059391_c5ac589bdf_z

L’autre utilisation de l’idéologie de la taqîya, comme tromperie, est envers les non musulmans. Le Coran même admet la tromperie envers eux, en disant: « Que les croyants ne prennent pas pour alliés des infidèles au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux ». 6

Et « Vous qui croyez ! Ne prenez pas les juifs et les chrétiens pour alliés. Ils sont alliés les uns des autres. Quiconque parmi vous les prend pour alliés sera des leurs. Dieu ne guide pas les traîtres ». 7

Muhammad at-Tabari, auteur d’un commentaire du Coran (Tafsir),  explique ces versets : « Si vous [les musulmans] êtes sous l’autorité de non-musulmans et craignez pour vous-mêmes, conduisez-vous avec une apparence de loyauté envers eux, par la parole, tout en conservant votre hostilité à leur égard par devers vous (…) [sachez que] Allah a interdit aux croyants de se montrer amical ou intime avec les infidèles, sauf si les infidèles les dominent. Dans ce cas précis, qu’ils se comportent amicalement avec eux tout en préservant leur religion». 8

De même, le fameux auteur du Tafsir le plus autorisées du Coran, Ibn Kathir, explique ces versets: « Que les croyants ne prennent pas pour alliés des infidèles au lieu de croyants, signifie : sauf ceux croyants qui dans certaines zones ou des périodes craignent pour leur sécurité des mécréants. Dans ce cas, ces croyants sont autorisés à montrer de l’amitié aux infidèles extérieurement, mais jamais intérieurement. Nous sourions face à quelques personnes bien que nos cœurs les maudissent. » 9

Plusieurs autre Imam parlent de la taqîya d’une façon bien direct, en la mettant au sein de la foi Chiite duodécimaine

Le sixième imam Chiite Jaafar Al-sadeq (702-770) dit : « Si je dit que celui qui ne pratique pas la taqîya est comme celui qui ne pratique pas la prière je serais honnête » 10

Abou Jaafar Al-Manssour disait encore : « La taqîya est ma religion, et la religion de mes pères, et il n’est pas croyant celui qui ne la pratique pas » 11

La taqîya est donc  au sein de l’idéologie des Chiite duodécimaine comme présenter par les versets et les interprétations des ‘ulamâ 12 et Imam Chiites, La tromperie est la dissimulation et encore appliquer  envers les non-musulmans. « En fait, l’islam permet aux musulmans de mentir quand ils voient que leur propre bien-être, ou celle de l’Islam, est menacée» 13  surtout si le gouverneur des Chiites n’est pas musulman, suivant le verset suivant

« Ils restent dans l’expectative à votre égard; si une victoire vous vient de la part d’Allah, ils disent: «N’étions-nous pas avec vous?» et s’il en revient un avantage aux mécréants, ils leur disent: «Est-ce que nous n’avons pas mis la main sur vous pour vous soustraire aux croyants?» Eh bien, Allah jugera entre vous au Jour de la Résurrection. Et jamais Allah ne donnera une voie aux mécréants contre les croyants». 14

Donc tant que le gouvernement, ou bien le gouverneur, n’est pas musulmans donc les musulmans peuvent pratiquer la taqîya

TAQIYYA SOftening hearts of non believer

TAQIYYA SOftening hearts of non believer

On peut prendre le Hezbollah, en ce qui concerne sa vision du Liban, avant et après la fin de la guerre libanaise comme exemple. Le parti Chiite, crée en 1982 disait avant 1992 que  « Le Liban et la région est pour l’islam et les musulmans, et elles devraient être régis par l’islam et les musulmans ». 15 Mais après 1992 il dit « Nous sommes d’accord au pluralisme dans le pays, car le Liban, étant  un pays de libertés, est en notre faveur, et nous ne cherchons pas à changer cette réalité car elle nous convient ». 16

Le Hezbollah avait comme objectif durant la guerre de mettre en place d’un gouvernement islamique au Liban pour que le gouverneur de ce pays soit musulman selon le Coran. Après la guerre, le Hezbollah pratique la taqîya, en disant souvent qu’il a abandonné cet objectif, en attendant un changement démographique ou régional attendues, surtout que  « la taqîya est permise jusqu’au jour de la résurrection », 17 et les idéologies religieuses ne change pas facilement en une décennie.

Les Chiites ont souvent pratiqué l’idéologique de la taqîya plusieurs fois durant leur histoire, au Liban et ailleurs, parce qu’ils sont la minorité numériquement et historiquement les plus persécutés en comparaison avec les musulmans Sunnites. Cette idéologie de contexte religieux est restée partie pratique de leur vie active et collective, tout comme les autres sectes “musulmanes” en orient: Les Druzes, les Alaouites et les Alevis.

——————————————-

1-       Taqîya, taqiyya ou takia.

2-       MOURIM, E. Khosro,  “La Taquiyya comme stratégie idéologique et politique”, Cahiers d’Etudes sur la Méditerranée Orientale et le monde Turco-Iranien, 1988, pp. 177-185.

3-       IBRAHIM, Raymond, « How Taqiyya Alters Islam’s Rules of War: Defeating Jihadist Terrorism », In Middle East Quarterly, Volume XVII: Number 1, winter 2010, p. 3.

4-       Ibid. p.4.

5-       Ibid. p.3.

6-       Coran, [Sourate 3 – Verset 28].

7-       Coran, [Al-Ma’idah 5 – Verset 51].

8-      AT-TABARI, Abu Ja’far Muhammad, “Jami’ al-Bayan ‘an ta’wil ayi’l-Coran al-Ma’ruf: Tafsir at-Tabari”, Dar Ihya’ at-Turath al-Arabi, Beyrouth, 2001, vol. 3, p. 267.

9-       LOPEZ, M. Clare, « Muslims Use “Taqiyya” to Deceive Non-Muslims About Islam », The Clarion Project. (Tafsir Ibn Kathir, vol. 2, p. 141)

10-       AL-HURR, Al-Amily, “Wasa’el Al shia’a (Al elbayt)”, Volume III, p. 211.

11-       Ibid, p. 204.

12-       ‘ulamâ, ulama ou ouléma sont les savants effectuant leurs recherches dans le domaine du Coran et de la tradition prophétique (Al sunna)

13-       LOPEZ, M. Clare, opp. Cit.

14-       Coran, [Al-Nisa’ 4 – Verset 141]

15-       « Hassan Nassrallah: Lobnan llmoslimin », In Saffir, 12/7/1987.

16-       Interview avec Hassan Nassrallah, Télé OTV, 06/02/2008.

17-       IBN KATHIR, ‘Imad ad-Din Isma’il, “Tafsir al-Coran al-Karim”, Dar al-Kutub al-‘Ilmiya, Beyrouth, 2001, vol. 1, p. 350.

****

Lire Encore:

المصالحة التركية – الإسرائيلية: نصرٌ ثلاثي

الكتائب اللبنانية: حزبٌ مريض

الطائفية في الأمثال الشعبية اللبنانية

عشر ملاحظات في الثورات العربية

Advertisements

One thought on “La taqîya des Chiites duodécimains: Le Hezbollah comme exemple

  1. تنبيه: The United States of Europe: Hope & Venture | نقد بنّاء

Leave a Comment

إملأ الحقول أدناه بالمعلومات المناسبة أو إضغط على إحدى الأيقونات لتسجيل الدخول:

WordPress.com Logo

أنت تعلق بإستخدام حساب WordPress.com. تسجيل خروج   / تغيير )

صورة تويتر

أنت تعلق بإستخدام حساب Twitter. تسجيل خروج   / تغيير )

Facebook photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Facebook. تسجيل خروج   / تغيير )

Google+ photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Google+. تسجيل خروج   / تغيير )

Connecting to %s